ALPINA, un pur sang germanique.

Dernières Nouvelles de l'industrie

ALPINA, un pur sang germanique.

Une aventure qui a débuté par la préparation d’une BMW 1500 pour la course et qui a donné en 1983 un constructeur automobile a part entière, spécialisé certes dans la modification des BMW mais aussi dans la fabrication de motorisation et de composants intérieurs spécifiques à ses modèles.

L’entreprise, qui commercialise alors des machines de bureau, se lance, sous l’impulsion de Burkard Bovensiepen (fils du fondateur Rudolf Bovensiepen), dans le développement d’une motorisation à double carburateur Weber pour équiper la 1500. Parallèlement à un engagement en compétition fructueux, notamment en championnat européen des voitures de tourisme que la marque remporte à plusieurs reprises, Alpina fait face à la crise pétrolière des années 1970 en développant des moteurs au gaz.

Au fil de ses préparations (BMW Alpina B6 2,8 sur base Série 3-E21, BMW Alpina B7 Turbo sur base Série 5-E12…), Alpina gagne ses lettres de noblesse jusqu’à sa reconnaissance, en 1983, de constructeur automobile à part entière par le ministère des transports allemand. La marque commercialise aujourd’hui (via le réseau BMW en Europe) des modèles spécifiques issus des Séries 3, 5, 6, 7 et Z, les acronymes changent bien sur pour devenir, D3, D5, D10 et B3, B5, B6, B7, B9, B10, B11., D comme diesel et B comme benzina (essence).

Pour le cinquantième anniversaire de la marque, Burkard Bovensiepen s’inspirant du grand « Oscar WILD » dans une lettre aux fidèles de la Manufacture comme l’appelle les allemands, « Dear friend of ALPINA! “I’m a man of simple tastes. I’m always satisfied with the best.”…

Par la meme occasion, la manufacture BMW Alpina présente une série limitée de 30 unités, 15 ALPINA B5 BITURBO EDITION 50 et 15 ALPINA B6 BITURBO EDITION 50

GALERIE PHOTOS:

 

 

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :