Lamborghini Huracan, Taurillon ou Cyclone tropical?

Dernières Nouvelles de l'industrie

Lamborghini Huracan, Taurillon ou Cyclone tropical?

exterior_1(2)

Le remplacement d’un best seller comme la Lamborghini Gallardo s’avère une tâche très fastidieuse, avec des chiffres de vente extraordinaires pour des pures voitures de sport, environ 14.000 unités. La firme de Sant’agata Bolognese nous présente comme cadeau la veille de Noël, la Lamborghini Huracan LP 610-4, elle entre dans l’arene comme concurrente de la Ferrari 458 Italia et de la McLaren MP4-12C.

Le style reste dans la lignée de toute Lamborghini, avec des ressemblances avec son aînée la Murcielago. L’intérieur, tendu de cuir et de suédine, est lui aussi spécifique avec une instrumentation numérique sur écran de 12,3 pouces, des aérateurs hexagonaux et de très grandes palettes de commande de la boîte robotisée.

exterior_2(2)

Cette boîte baptisée LDF, pour Lamborghini Doppia Frizione, compte 7 rapports comme celle de l‘Aventador, mais elle cède à la mode du double embrayage, gage d’une meilleure souplesse de passage. Trois modes de conduite: Strada, Sport et Corsa sont accessibles à partir du volant. Ils régissent les lois de passage des rapports mais aussi la réponse du moteur, la sonorité à l’échappement, la transmission intégrale et le contrôle de stabilité. Une aide précieuse quand on dispose de plus de 600 chevaux , sous le pied droit, 610 exactement.

Car, le V10 à 90° de 5,2 litres évolue encore en recevant une double injection, directe et indirecte, à la sauce Audi. Alors que la plus puissante des Gallardo affichait 570 ch, l’Huracan débute sa carrière avec rien moins que 610 ch, soit 5 ch de plus que la Ferrari 458 Speciale… et 15 ch de moins que la McLaren MP4-12C. Dans le même temps, grâce à sa son nouvel ensemble châssis-carrosserie mariant l’aluminium et le carbone qu’elle partagera avec la prochaine Audi R8, la masse à vide de l’Huracan n’est que de 1422 kg.

lb724_interior_(1)

Traduit en performances, cela nous donne une vitesse de pointe de 325 km/h, un 0 à 100 km/h en 3,3 secondes et 0 à 200 km/h en 9,9 secondes, pour une consommation mixte normalisée de 12,5 l/100 km et des émissions de C02 de 290 g/km. Le gain comparé à la Gallardo est spectaculaire, la Ferrari 458 Italia est battue. Mais pas la MP4-12C, car l’Huracan reste une voiture de sport à quatre roues motrices avec tout ce que cela sous-entend en termes d’avantage (motricité) et d’inconvénient (lest).

Galerie PHOTOS:

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :