Voiture Hybride ou électrique, acte conscient ou économique.

Dernières Nouvelles de l'industrie

Voiture Hybride ou électrique, acte conscient ou économique.

En 1997, Toyota propose sur le marché automobile, la « Prius », première voiture de série à être équipé de deux moteurs, un thermique l’autre électrique, c’est l’ère de la voiture « hybride ».

D’autres constructeurs répliquent immédiatement, en proposant des voitures 100% électriques mais ces dernières se confrontent à deux problèmes : l’autonomie (environ 150 kms à une vitesse inférieure à 40 km/h) et la polyvalence (pas de bornes de recharge disponibles). En 2012, le groupe General Motors (GM) via ses deux filiales Chevrolet et Opel, proposent respectivement la Volt et l’Ampera, en mode « Hybride rechargeable ».

Au sein de ces deux familles de véhicules hybrides, on distingue 4 types de mécaniques :

  • Les hybrides séries : le moteur électrique entraîne le véhicule tandis que le moteur thermique entraîne une génératrice qui recharge les batteries. Seul le moteur électrique est relié à la transmission. Le couple Opel Ampera/Chevrolet Volt illustre cette technologie qu’on peut définir : véhicule électrique à prolongateur d’autonomie « range extender) ».
  • Les hybrides parallèles : les deux moteurs thermique et électrique) sont reliés à la transmission. Les mouvements des deux moteurs sont raccordés au même arbre. La Honda Insight, la CR-Z ou la Honda Jazz hybride illustre cette technologie.
  • Les hybrides série-parallèle : cette technologie est une combinaison complexe des deux solutions (hybride série et hybride parallèle). Les mouvements des moteurs, thermique et électrique sont combinés de manière plus élaborée avec un train épicycloïdal qui autorise des vitesses de rotation différentes pour les moteurs thermique et électriques. Prisée par les marques du groupe Toyota, cette technologie est intégrée aux Toyota Prius, Yaris HSD et Auris HSD ainsi qu’aux Lexus (division haut de gamme du groupe) RX 400h, GS450h et LS600h.
  • Les hybrides « intégral » ou Hybrid4® : le moteur thermique entraîne les roues avant et le moteur électrique (un ou plusieurs) entraîne les roues arrière. Au sein du groupe PSA, les Peugeot 3008 Hybrid4, Peugeot 508 RXH Hybrid4 ou encore la Citroën DS5 Hybrid4 disposent de cette technologie.

Notons que la majorité des véhicules hybrides et hybrides rechargeables disposent aujourd’hui d’une motorisation thermique essence. Seuls Peugeot-Citroën (Hybrid4) et Volvo (V60 Plug-in Hybrid) ont équipés certains de leurs modèles d’une motorisation diesel.

Retour en Tunisie, où deux voitures hybrides étaient disponibles un certain temps, chez BSB concessionnaire de la marque Nippone, nous citons les Toyota Prius et Prius C. Notons que les voitures hybrides ne jouissent d’aucune législation pour les catégoriser dans le paysage automobile Tunisien et reconnaître leur écologie lors de l’homologation, ainsi elles sont sanctionnées par des taxes, qui les rendent inaccessibles au grand public. Alors le concessionnaire Toyota a préféré les écouler en mode HT (hors taxes càd en devises pour les sociétés off-shore ou bien le régime retour définitif), sachant que trois Prius C ont été importées, deux d’entre elles ont trouvé acquéreurs (un particulier et un possesseur de taxi) -que nous saluons pour leur initiative et leur courage- pour un prix… 74 mille dinars tunisien !!!

Alors si un jour les tarifs des voitures hybrides deviennent accessibles en Tunisie (entre 40 et 60 mille dinars), pourquoi opterons-nous pour un tel type de voiture plutôt que d’acheter une qui carbure à l’essence dont nous connaissons la fiabilité et les frais d’entretien ? Est-ce juste un choix écologique ou un choix de raison (Conduite et coût d’utilisation) ?

Une autre façon de conduire : Chaque modèle Toyota hybride offre une conduite particulièrement douce, raffinée et détendue – ceci grâce aux qualités d’usage, au confort routier et au silence remarquable de cette motorisation Toyota maintes fois récompensée.

La technologie 100 % hybride procure une puissance instantanée, une accélération étonnamment progressive et le silence de fonctionnement de la conduite électrique, ainsi que des niveaux exemplaires de consommation et d’émissions.

Alimenté par la batterie du système hybride, le moteur électrique travaille en tandem avec le moteur thermique pour doper l’accélération en conduite normale comme c’est le cas sur la gamme i chez Bmw avec la i3 et la super sportive i8. De plus, en mode EV, seul le moteur électrique entraîne les roues motrices : les rejets de CO2, NOx et particules sont alors nuls.

Un coût d’utilisation modique : La technologie Toyota/Lexus 100 % hybride offre une somme sans équivalent d’avantages : faibles frais d’entretien, d’assurance et d’utilisation, doublés d’une fiabilité et d’une valeur résiduelle élevées – soit au final un exceptionnel rapport qualité/prix.

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :