Seat Ibiza, fête ses 30 ans.

Dernières Nouvelles de l'industrie

Seat Ibiza, fête ses 30 ans.

SEAT incarne la volonté de l’Espagne Franquiste de se mécaniser et permettre au grand public en ces temps d’après guerre d’avoir une voiture. L’exercice n’est pas aussi facile qu’on le pensait, alors l’état espagnole fait appel à l’Italien FIAT. La firme transalpine accepte dans le cadre de sa stratégie d’expansion et les Seat seront des Fiat rebadgées pendant presque trente ans, sans plus, deux exceptions feront leur apparition, le coupé 1200 en 1977 sur un projet « Scirocco » de Giugiaro refusé par Volkswagen et l’Ibiza en 1984, un autre projet de Golf 2 refusé à Giugiaro.

Le 27 avril 2014, l’icone de la marque ibérique, fête ses trente ans, avec plus de cinq millions d’exemplaires vendus. Née dans une période d’instabilité, vu que FIAT veut mettre terme à leur collaboration. l’Ibiza voit le jour en 1984 dans le salon de Paris, pour se faire, SEAT utilise les dessous techniques de la Fiat Ritmo/Seat Ronda et un moteur 903 cc Fiat.

Pour ne pas entrer dans des déboires avec Fiat et sauver sa nouvelle citadine, Seat fait appelle au bureau d’études Porsche pour le développement de nouveaux moteurs: la génération Porsche System fait entrer l’Ibiza dans l’ère de l’injection ainsi que celui du sport, avec la finition SXI (1700 cc et 100 cv din). Elle terminera sa carrière comme voiture officielle des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.

Le groupe Volkswagen complète sa collaboration technique et commerciale entrepris en 1982 par le rachat de Seat en 1990. En 1993, apparaît la Seat Ibiza 2, issue du coup de crayon de Giugiaro, et par la même occasion, elle inaugure le nouveau site de Martorell. L’Ibiza sera déclinée en une version sportive 2 litres 16v de 150 cv appelée Cupra (Cup Racing) et remporte le titre de championne du monde des rallyes de sa catégorie avec une version de rallye 2.0 litres Kit Car, trois années successives: 1996, 1997 et 1998. Elle sera produite à 1,5 million d’exemplaires, jusqu’à l’apparition de la troisième génération en 2001.

Cette troisième mouture, née du crayon du styliste Walter Da Silva, marque un pas sur le plan de la qualité des matériaux et de l’assemblage, SEAT devient la marque des jeunes et du sport au sein du groupe. Les motorisations débutent avec le trois cylindres 1.2 65 cv din pour culminer avec le quatre cylindres 1.8 T 180 cv din en essence. Coté Diesel on officie avec le trois cylindres 1.4 TDI 75 cv din pour arriver à la motorisation la plus performante du segment des citadines, le quatre cylindres 1.9 TDI 160 cv din. On remarquera l’apparition de la finition FR (Formula Racing) en plus des Cupra et Sport. La quatrième génération de l’Ibiza inaugure un design taillé à la serpe, on parle de « Arrow Design », l’espagnole arrive avec un look purement latin, c’est le designer des Lamborghini Murcielago et Gallardo, Luc Donckerwolke, qui a chapeauté l’équipe de travail.

Pour son lancement en 2008, l’Ibiza a fait le tour des grandes villes d’Europe dans une vitrine roulante, montrant ainsi une nouvelle stratégie marketing de la marque SEAT au sein du groupe Volkswagen. L’apparition de la finition Bocanegra complète la panoplie SC, FR et Cupra accentuant le coté sportif de la citadine Ibiza. On remarquera l’apparition de la boite DSG ainsi que la boite manuelle six rapports. En 2012, l’Ibiza subit un restylage conséquent en intégrant des optiques LED, des boucliers redessinés, à l’intérieur un nouveau bloc de climatisation automatique, de nouveaux postes radio et une nouvelle boite à gants.

Pour ce trentième anniversaire, Seat a lancé une édition spéciale (selon les pays) proposée en version SC 3 portes et seulement 3 teintes, rouge, beige et gris, couplée aux motorisations 1.2 TSI 105 cv (BVM5 et DSG7) et 1.6 TDI 105 cv (BVM5). Les principales différences, esthétiques, apportent un style un peu plus dynamique : jantes de 17 pouces noires, rétroviseurs et calandre noirs, logos « 30 Years » dispersés, vitres arrière surteintées…
L’habitacle aussi a droit à une présentation plus soignée, avec des sièges sport Alcantara. La dotation, plutôt complète, inclut d’emblée toit ouvrant vitré, phares bi-xénon, caméra de recul, allumage des feux et essuie-glaces automatiques, et clim auto. La France a droit à 30 unités, l’Algérie à 50 unités (l’Algérie est le quatrième importateur de Seat dans le monde). La Suisse distribue une version FR en 3 et 5 portes avec les motorisations 1.4 tsi 140 cv (BVM6), 1.4 tsi 150 cv (DSG7) et 2.0 TDI CR 143 cv (BVM6).

En conclusion, l’Ibiza s’est vendue à plus de cinq millions d’exemplaires en trente ans et quatre générations, un exploit pour une firme qui est entrain d’écrire son « success story » en Europe et dans le monde. Les chiffres de vente (par génération):

Ibiza I, 1984-1993: 1 308 461 véh.

Ibiza II, 1993-2002: 1 522 607 véh.

Ibiza III, 2002-2008: 1 221 200 véh.

Ibiza IV, 2008- 2014: 924 183 véh.

Galerie Photos

 

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :