Renault Twingo II, est-elle restée incontournable?

Dernières Nouvelles de l'industrie

Renault Twingo II, est-elle restée incontournable?

En attendant de la remplacer en 2014 par une réalisation en collaboration avec SMART, qui se rapproche de la ZOE (un modèle Zéro Emission, tout électrique en vente déjà) et la Renault 5 (de 1972 à 1985), l’équipe de design Renault, régie depuis 2009 par Laurens van den Acker, (ex Audi de 1993 à 2003, Ford de 2003 à 2006 et Mazda de 2006 à 2009) a pioché ainsi dans les modèles historiques de la firme au losange.

Retour à notre puce, qui avec son gabarit mini et sa bouille sympa, la Twingo, reine des mini citadines ne joue plus toute seule dans cette catégorie. Avec la FIAT Panda première génération (et son sosie la Seat Marabella), la Twingo jouait à son lancement en 1993, la bourgeoise sympa, avec ses trois portes, sa banquette arrière coulissante 50/50, ses compteurs et ses aérateurs multicolores, ses phares yeux de grenouille et ses coloris.

La Twingo deuxième génération a tronqué tous ses artifices, pour paraître plus sérieuse, plus cossue… Une perte d’âme, oui! surtout que la concurrence est rude avec l’arrivée d’une transalpine à cinq portes, la panda deuxième génération et y’a plus qu’un an (en début de l’année 2012), la troisième du nom ainsi que l’alternative coréenne, la Kia Picanto, qui avec ses finitions, sa modularité et son design, a fait des ravages sur des marchés supposés appartenir à Renault.

Malheureusement pour le marché Tunisien, vu que l’homologation n’a pas eu lieu, ARTES concessionnaire Renault, a pensé distribuer la Twingo en début de cette année dans une livrée riche en équipements: fermeture à distance, vitres avants et rétroviseurs électriques, ABS, 4 airbags, volant réglable en hauteur et en profondeur, un siège conducteur réglable en hauteur, une climatisation automatique, un poste cd mp3, commande au volant, limiteur de vitesse, connectivité usb et Bluetooth, volant, levier de vitesse et frein à main garnis en cuir, surpiqûre rouge sur le tableau de bord et les sièges avant et arrière, jantes en alliage, antibrouillards avants, inserts laqués sur le tableau de bord et l’ordinateur de bord… une motorisation connue, le 1.2 16v 75 cv din, celle qui équipait la Clio 3 ainsi que la Symbol et qui équipe d’ores et déjà la nouvelle arrivée la Clio 4.

GALERIE PHOTOS:

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :