Rappels des constructeurs, encore une fois Toyota!!!

Dernières Nouvelles de l'industrie

Rappels des constructeurs, encore une fois Toyota!!!

rappel_toyota

Les rappels des constructeurs pour leurs voitures, est une habitude courante dans les pays respectueux de la valeur humaine. Certes ça coute de l’argent mais lorsqu’un constructeur se veut responsable, il va chercher la satisfaction de ses clients. Le gain est calculé à longs termes, après tout « un client satisfait influence positivement, sept nouveaux clients, dans le cas échéant, il fait désister vingt-trois ».

Parmi ces pays on cite, la France, via son ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, qui garantie à ses citoyens une liste officielle des rappels constructeurs, mis à jour au fur et à mesure, dont voici le lien :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=17349

Dans ce cadre et après l’affaire très controversée du « Pedal Gate », Toyota annonce aujourd’hui rappeler plus de 6 millions de véhicules à travers le monde, 6,39 millions de voitures dans le monde, exactement, pour différents défauts techniques repérés sur les airbags, les sièges, et la colonne de direction.toyota rav4_1

Ce nombre important de véhicules défectueux fait suite à une campagne totalisant cinq rappels selon Automotive News. Le défaut principal, qui concerne 3,5 millions de voitures, est lié à un câble situé dans la colonne de direction, qui pourrait rompre et entraîner la désactivation des airbags. En Europe, cette défaillance affecte 130 000 Toyota et touche les Yaris, les RAV4, et les Land Cruiser.

Le deuxième rappel le plus important concerne les sièges qui pourraient se déverrouiller inopinément. 2,32 millions de voitures sont incriminées dont 90 000 en Europe. Parmi ces dernières, ce sont les Yaris et les Urban Cruiser qui sont touchées.toyota yaris_1

En outre, le support de la colonne de direction fait l’objet d’un troisième rappel. En cas d’efforts répétés, ce support pourrait céder, entraînant une éventuelle perte de contrôle. Ce phénomène est celui qui touche le plus l’Europe, avec 590 000 Toyota concernées, principalement des Yaris.

Les deux derniers rappels sont liés à des soucis d’essuie-glace et à des risques d’incendie engendrés par des démarreurs défectueux. Ces derniers concernent 180 000 véhicules vendus au Japon et en Chine.pedal gate

Toyota précise qu’à l’heure actuelle, aucun accident n’a encore été recensé. C’est donc une vaste campagne de prévention que lance la marque japonaise. On peut ainsi supposer qu’elle désire éviter une autre amende conséquente. Puisqu’il va payer une amende d’1,2 milliard de dollars aux Etats-Unis : En 2010, Toyota était contraint de rappeler 9 millions de véhicules suite à « l’affaire de la pédale » (accélération fortuite causée par le blocage de la pédale d’accélérateur sous le tapis de sol de marque CTS). Une enquête avait débuté en 2009 après un accident mortel causé par une de ces accélérations involontaires, ce qui avait durablement entaché l’image de marque du constructeur japonais.

L’enquête était toujours en cours et s’est conclue mercredi 19 mars par la condamnation de Toyota à 1,2 milliards de dollars d’amende (environ 870 millions d’euros), à verser aux autorités américaines. Un coûteux paiement qui ne met pas totalement Toyota à l’abri puisque l’accord trouvé avec le gouvernement fédéral américain comprend une clause permettant aux autorités américaines de poursuivre de nouveau le géant japonais s’il ne respecte pas les conditions de l’accord. Un observateur extérieur a par ailleurs été mandaté pour vérifier que Toyota s’y conforme bien.

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :