Pick up Mercedes Benz en collaboration avec Renault-Nissan!

Dernières Nouvelles de l'industrie

Pick up Mercedes Benz en collaboration avec Renault-Nissan!

The_all-new_Nissan NP300_Navara_FrontierAprès la Renault Kangoo qui devient Mercedes Benz Citan, le prototype Infiniti Q30 sur le châssis de la Classe A et le moteur Diesel dci sur la Classe A et la CLA 160 CDI, sans oublier la Renault Twingo 3 et la SMART Forfour, c’est au tour du Pick up Mercedes Benz de succomber à la mode de la stratégie de collaboration et de coopération avec l’alliance Renault Nissan. Voici le communiqué de Presse, paru cet après midi du 7 Avril 2015, pour célébrer l’événement:

STUTTGART / PARIS / YOKOHAMA – L’Alliance Renault-Nissan et Daimler AG vont étendre  leur coopération stratégique de cinq ans au segment du pick-up.

Ensemble, Nissan et Daimler développeront un pick-up d’une tonne de charge utile pour le compte de Mercedes-Benz. Mercedes-Benz a récemment annoncé son entrée sur ce segment.. Le pick-up Mercedes-Benz partagera une partie de son architecture avec le tout nouveau Nissan NP300 mais l’ingénierie et le design seront assurés par Daimler afin de répondre aux besoins spécifiques de ses clients. Ce véhicule disposera en outre de toutes les caractéristiques et fonctionnalités distinctives de Mercedes-Benz.

Le pick-up, équipé d’une double cabine, s’adressera aussi bien à des clients   particuliers que professionnels. Il sera principalement destiné aux marchés d’Europe, d’Australie, d’Afrique du Sud et d’Amérique latine.

mercedes-benz pickup 2015« Mercedes-Benz est la marque haut de gamme affichant la plus forte croissance au monde », indique le Dr. Dieter Zetsche, président du conseil d’administration de Daimler AG et Président de Mercedes-Benz. Notre entrée sur le segment très dynamique des pick-up de taille moyenne marque une étape importante de notre parcours de croissance mondiale. Grâce à notre collaboration bien établie avec l’Alliance Renault-Nissan, nous sommes en mesure de réduire très significativement le temps et les coûts nécessaires à notre entrée sur ce segment clé. »

Nissan est le deuxième constructeur de pick-up d’une tonne de charge utile au monde, avec plus de 80 ans d’expérience dans la fabrication et la vente de ce type de véhicules. Depuis 1933, plus de 14 millions de pick-up d’une tonne  de charge utile Nissan ont été utilisés pour transporter biens et personnes, parfois dans les conditions les plus extrêmes. Le  NP300, commercialisé sous le nom NP300 Navara et NP300 Frontier (selon le marché) et lancé en Juin 2014 est actuellement produit en Thaïlande et au Mexique.

Renault duster orochNissan et Renault développent déjà un pick-up d’une tonne de charge utile pour Renault, qui partagera aussi quelques éléments de son architecture avec le Nissan NP300 . Ce véhicule, qui arborera un design distinctif de Renault, constitue aussi le premier pick-up d’une tonne de charge utile de la marque au losange. Le premier lieu de production du pick-up d’une tonne de charge utile de Renault sera dans l’usine Nissan de Cuernavaca au Mexique et débutera en 2016.

Il marquera la deuxième entrée de Renault sur le segment du pick-up  après le lancement de son pick-up d’une demi-tonne plus tard cette année.

Le pick-up une tonne de charge utile de Mercedes-Benz sera fabriqué par Nissan dans l’usine Renault de Cordoba , en Argentine, avec le Nissan NP300 et le pick-up une tonne de charge utile de Renault pour le marché de l’Amérique latine. Les trois pick-up seront également fabriqués dans  le site de Nissan à Barcelone, en Espagne, pour les autres marchés, à l’exception de l’Amérique du Nord. La production des pick-up dans les deux usines débutera d’ici 2020.

Le site de Barcelone produira environ 120 000 véhicules par an pour les trois partenaires, tandis que le site de Cordoba produira autour de 70 000 véhicules par an. Un taux important de localisation des pièces est attendu afin d’étendre de façon significative les bases d’approvisionnement en Espagne et en Argentine.

« Grâce à notre coopération avec Daimler sur ce projet, nous serons en mesure de partager les coûts d’investissement sur le site de Cordoba, tout en ouvrant de nouveaux marchés dans la région d’Amerique latine pour l’Alliance Renault-Nissan », précise Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan. « Ce projet nous permettra aussi d’optimiser la capacité de production sur le site de Barcelone et d’améliorer notre compétitivité sur un segment important. »

Ce projet conjoint de pick-up constitue l’étape la plus récente du partenariat stratégique entre Daimler et l’Alliance Renault-Nissan, qui célèbre son cinquième anniversaire ce mois-ci. Lancé le 10 avril 2010, cette collaboration se limitait à trois projets principalement concentrés sur l’Europe. Depuis, le portefeuille global que se partagent Renault-Nissan et Daimler a plus que quadruplé, avec 13 projets en Europe, en Asie et aux Amériques.

« De ces cinq années de collaboration entre Daimler et Renault-Nissan, je tire un bilan extrêmement positif »,déclare Zetsche. « Nous avons identifié et lancé de nombreux projets en commun qui ont bénéficié à chacun. »

« Cette coopération est l’une des plus productives du secteur de l’automobile. Elle a permis à chacun des partenaires d’accroître ses économies d’échelle tout en préservant la distinction entre nos marques et nos produits », indique Carlos Ghosn. D’après communiqué de presse.

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :