Maserati Quattroporte Diesel, est-ce un sacrilège?

Dernières Nouvelles de l'industrie

Maserati Quattroporte Diesel, est-ce un sacrilège?

 

Maserati profite du salon international de Francfort 2013, pour présenter deux nouveautés pour sa Quattroporte, une version habillée par le grand Ermenegildo Zegna (appelée Ermenegildo Zegna limited edition) et une version ……..Diesel eh oui, après la présentation au salon de Detroit en janvier dernier (2013) de la Quattroporte et l’introduction de la Ghibli au salon de Shanghai en avril, ainsi que les bons résultats de vente du premier trimestre 2013, La marque au trident a choisi de faire goûter sa limousine au diesel.

Avec une motorisation turbo diesel de 3.0 litres et 275 cv din de puissance, un couple de 600 Nm, la maserati Quattroporte atteint les 250 km/h avec une accélération de 0 à 100 en 6.4 secondes (pour le marché italien il existe une version exclusive de 250 cv din, 600 Nm, 240 km/h et un 0 à 100 en 6.8 secondes).

Pour ce turbo diesel fabriqué par VM Motori dans ses usines de Cento, province de Ferrare, les ingénieurs Maserati ont tout misé sur une injection directe Common Rail ultra sophistiquée, avec une pression d’injection de 2 000 bars et une fermeture plus rapide des injecteurs. Cette solution optimise la gestion des injections séquentielles multipoints pour booster les performances, améliorer le temps de réponse et rendre le véhicule plus propre. Un turbo à géométrie variable avec roulement à billes diminue les frottements et le phénomène du turbo-lag, et des collecteurs d’échappement en acier isolés par couche d’air gardent les gaz d’échappement à une température plus élevée pour optimiser l’énergie des flux de gaz et, par conséquent, générer une grande puissance spécifique.

 

La Quattroporte turbo diesel utilise également la technologie Start & Stop qui peut faire baisser de 6% la consommation de carburant et les émissions de CO2 selon le parcours et le trafic. Le système Start & Stop coupe le moteur quand la voiture s’arrête et le rallume dès que la pédale de frein est relâchée.

L’introduction du moteur Diesel, sera le cheval de bataille de Maserati uniquement en Europe, vu que chez l’oncle Sam et en Asie, particulièrement la Chine, on savoure encore la mécanique en essence.

Revenons au modèle signé « Ermenegildo Zegna Limited Edition » qui se distingue par un look unique et nouveau qui se différencie de celui de l’actuelle gamme Quattroporte, avec des couleurs, des matières et des finitions encore jamais vues. Le concept car entrera en phase production pour donner corps à une série limitée qui gardera la personnalité et la qualité de la Quattroporte, avec une petite touche d’exclusivité en plus.

L’habillage Ermenegildo Zegna est le fruit d’une collaboration entre deux sociétés qui ont chacune une grande histoire, une grande tradition et une grande classe, et pour lesquelles l’exclusivité est un atout et un trait de caractère.

 

La carrosserie du concept en question, affiche une peinture qui reproduit la fluidité et la pureté du métal par une pigmentation à base de touches ultra fines d’aluminium. Un fond noir brillant fait office de lunette grossissante pour exalter l’éclat de l’aluminium et pour magnifier l’impression de profondeur. La finition métal liquide se marie à une délicate coloration chaude et suave pour exprimer le caractère de la voiture : non seulement classique et sobre, mais aussi technique et sophistiquée. De plus, l’incroyable teinte effet liquide de la carrosserie fait ressortir le galbe du véhicule, attirant ainsi le regard sur les changements de surface et sur les volumes.
Cette tonalité particulière s’insinue également sur les élégantes jantes Mercurio de 20 pouces, dont la superbe finition diamantée présente un contraste de couleur technique et sportif.
En effet, les matières et les couleurs de la Maserati Quattroporte Ermenegildo Zegna Limited Edition s’appuient sur un projet qui allie classisisme et modernité.

Le défi sur lequel s’appuie le projet, était la mise au point d’un tissu « Zegna » pour automobile, à même de reproduire non seulement l’aspect d’un typique costume à chevrons, un classique de la garde-robe masculine et de la tradition textile, mais aussi, et surtout, le toucher, la douceur, la délicatesse et la beauté d’un tissu Zegna. Un tissu unique fait tout spécialement pour la Quattroporte dans les nuances chaudes du grège, un cuir nappa en moka et en grège, une finition inédite en titane chaud, une boiserie en ronce de noyer effet vieilli au fini mat, tout contribue à dessiner un habitacle exclusif où règnent l’harmonie et l’équilibre, pour une élite qui aime le raffinement et la sophistication.

Pour communiquer et pour divulguer la collaboration entre les deux sociétés, deux magnifiques plaquettes « Ermenegildo Zegna Exclusively for Maserati », en aluminium frappé et usiné dans la masse, garnissent le bolide : l’une à l’extérieur, sur le montant, et l’autre, personnalisée pour un nombre restreint de clients, à l’intérieur, sur la console centrale. Dissimulée derrière le pare-soleil, une vraie étiquette en tissu (exactement comme celle qui se trouve sur la doublure d’un costume original Zegna) devient un discret trait caractéristique, et prouve au client Quattroporte l’attention et le soin du détail dont l’habillage a fait l’objet.

Sous son capot, la Maserati Quattroporte Ermenegildo Zegna Limited Edition cache un puissant V8 biturbo de 530 ch, capable de propulser la voiture à 307 km/h et de la faire bondir de 0 à 100 km/h en 4,7 secondes seulement, sans oublier un extraordinaire couple maximum de 710 Nm.

Galerie Photos:

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :