Citroen type H, le fourgon fête ses 70 ans

Dernières Nouvelles de l'industrie

Citroen type H, le fourgon fête ses 70 ans

« Quand j’avais 4 ans et plus, -je me souviens toujours- parmi les Saviem, Ford Thames Trader et autres Renault Goelette, dans les entrepôts de mon grand père, y’avait une fourgonnette qui n’était pas comme les autres, elle était grise, avec sa tôle ondulée, ses optiques à la 2 cv, ses portières arrières façon portes de bergerie. Après plus de 37 ans, et lors de l’événement de lancement de la nouvelle Citroën C3, à la Sucrière, Lyon, je me retrouve face à face avec ce chef d’oeuvre, qui s’est présenté en tant que ‘Food Trucks’ »

L’histoire commence au Quai de Javel, sous l’occupation allemande. Malgré l’interdiction de tout type d’études et de développement, en ces temps de guerre, partout en Europe, Pierre Franchiset et les ingénieurs de Citroën ne chôment pas, la 2 cv et le type H étaient en marche, … une forme de résistance intellectuelle et industrielle…

Le Citroen Type H est apparu en 1948, reprenant la recette de son prédécesseur le TUB (Traction Utilitaire Basse), qui a vu sa carrière écourtée par la guerre, pourtant il était le pionnier et l’inventeur du fourgon à plancher abaissé, traction avant, cabine avancée et accès arrière et latéral avec porte coulissante,… on vous disait qu’il était « pionnier et inventeur »… et contrairement à ce qui se pratiquait chez les concurrents, châssis séparé, plateforme de chargement haute et propulsion, le Citroën type H est un utilitaire monocoque qui reprenait des éléments de la Traction Avant et utilisait un maximum de pièces Citroën existantes, sans oublier une porte latérale coulissante, pour faciliter les livraisons en ville. Il fut produit entre 1948 et 1981 à 473 289 exemplaires.

Le Citroën type H, a gardé sa boite de vitesses à trois (3) rapports jusqu’à l’arrêt de la production en 1981, ses moteurs étaient, en premier lieu celui de la traction 11 (11 CV), un quatre cylindres de 1911 cc et 36, 40 puis 52 ch din à partir de 1953, il recevra aussi le 1,6 litres 9 CV (45 puis 50 ch din). En 1961, les premiers moteurs Diesel Perkins intègre la gamme (1,6 litres 45 puis 48 ch din), remplacés en 1964 par des moteurs Indenor 1,6 litres (55 ch din) puis 1,9 litres (62 ch din).

Pour l’anecdote mais c’est réel, un kit carrosserie développé par Fabrizio Caselani et David Obendorfer, d’après un travail du designer Flaminio Bertoni sur la base du Citroën Jumpy est proposé à 70 exemplaires pour fêter à leur manière les soixante dix (70) ans du Citroën Type H.

GALERIE PHOTOS: (Citroën Heritage)

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :