Citadines et Mini citadines ou voitures populaires !

Dernières Nouvelles de l'industrie

Citadines et Mini citadines ou voitures populaires !

Les citadines et les mini-citadines (entre 3m40 et 4m), ont le vent en poupe ces dernières années, un segment que seul les firmes automobiles japonaises exploitaient pendant plus de quarante ans, Honda, Mitsubishi, Nissan, Toyota, et surtout surtout Daihatsu et Suzuki, qui a fait des « kei car » une spécialité. A vrai dire, les Européennes, d’après guerre se sont essayés à ce jeu, Mini de Morris, Fiat 500 ensuite l’Audi 50 devenue tout de suite après, la Volkswagen Polo, l’Opel Kadett et autre Ford Fiesta. Ces européennes n’ont pas réussi à garder et entretenir leur régime, ce qui a donné à la fin des années 1970, une montée en mensuration chez toutes les Européennes, sauf la vieillissante Mini. Alors champs libre aux petites nippones. Les choses changent à partir de 1992 lorsque Renault sort la très ambitieuse Twingo, une mini citadine pleine de couleurs, elle a eu un succès fou, qu’elle n’a pas perdu d’ailleurs, avec la dernière née en collaboration avec Smart et Mercedes-Benz.

Dix ans plus tard, en 2004, PSA, devenue entre temps le Groupe PSA, décide de réagir, il cherche un partenaire et voilà qu’il tombe sur l’opportunité du nouveau millénaire. Toyota, qui cherche à augmenter ses parts de marché en Europe après avoir assuré ses arrières en Amérique. C’est en République Tchèque (Zolin) que les partenaires décident de créer (TPCA), une plateforme commune à trois mini-citadines, la Peugeot 107, la Citroën C1 et la Toyota Aygo, deux motorisations au programme, trois cylindres 998 cc essence de 69 ch din, d’origine Toyota et un quatre cylindres Diesel 1.4 54 ch din d’origine PSA. L’expérience des jumelles continue avec une deuxième génération en 2014, après 2 millions d’exemplaires vendus.

En 1998, et après la crise qui a frappé l’Asie, Hyundai se désengage de sa collaboration avec Mitsubishi et rachète son cousin coréen Kia, lui même lâché par Ford et Mazda. Bref, le Groupe Hyundai-Kia se recentre sur le développement de modèles qui peuvent conquérir le monde et en particulier l’Inde, la Chine et pourquoi pas l’Europe. Chose faite, la Hyundai Atos, suivie de l’Atos Prime et un premier essai chez Kia avec la Picanto. En 2008, Hyundai renouvelle son offre avec la i10 produite en Inde et vendue un peu partout, en Inde, en Chine et en Europe.

En 2011, Kia renouvelle son offre en terme de mini-citadine, avec la nouvelle signature stylistique (tiger nose) du grand Peter Schreyer et c’est une réussite. Le groupe Hyundai-Kia enfonce le clou devant une concurrence européenne devenue féroce, avec l’arrivée de la nouvelle Renault Twingo 3 et présente deux déclinaisons de sa citadine, la i10 et la Grand i10, sans oublier sa version sedan sur quelques marchés friands de ce type de carrosserie et en particulier celui de l’Inde.

voitures-populaires-3

En Tunisie, le marché des petites voitures est très sollicité par les jeunes et les moins jeunes, ainsi que les jeunes familles, soit c’est la deuxième voiture, soit c’est les petits budgets. En 2016, dix ou onze concessionnaires sont concernés et entre 5000 et 6000 voitures dites populaires ont débarqué depuis le mois de septembre 2016.

voitures-populaires-2

Comment peut on acquérir une voiture populaire? Votre budget est restreint, vous n’avez pas bénéficié de ce privilège durant les sept dernières années, vos impôts annuels sont inférieurs à 5000 DT, alors vous pouvez vous présenter chez l’un des concessionnaires à Tunis ou dans votre région et s’inscrire pour l’obtention d’un modèle parmi les modèles suivants (sélectionnés dans l’ordre alphabétique): Chery QQ, Citroën C1, Hyundai i10, Kia Picanto, Peugeot 108, Renault Clio 4, Suzuki Celerio, Volkswagen Polo et Toyota Aygo.

Notre équipe d’actuoto, a fait les essais de ces voitures populaires, les vidéos sont sur notre channel youtube, il suffit de cliquer sur le nom de la voiture.

 

Retour au début

%d blogueurs aiment cette page :